Cadillac Coupe Deville 1957

Celle-ci avait démarrer son activité trois ans auparavant et était nommée la Detroit Automobile Company. Elle pu seulement produire quelques voitures avant de faire faillite en 1900. La compagnie fut réorganisée un ans plus tard sous l’égide du chef mécanicien qui renomma l’entreprise à son nom. Celle-ci prit alors le nom de la Henry Ford Company mais Ford partit au bout de trois mois quand l’entreprise connut à nouveau un échec.

Les investisseurs, désireux de se retirer au plus vite, demandèrent à Leland d’évaluer les équipements de l’usine et ce dernier accepta. Leland avait développé un nouveau type de moteur peu de temps auparavant et se rendit avec un exemplaire de son moteur à une réunion avec les investisseurs. Il argumenta que laisser tomber était une erreur car l’industrie automobile était promise à un brillant avenir, qu’il pouvait fabriquer des moteurs pour la société à des prix inférieurs à la concurrence, pour des performances plus élevées et avec des pièces interchangeables. Impressionnés, les investisseurs s’accordèrent pour relancer l’entreprise, laquelle nécessitait un nouveau nom. Ils espérèrent alors que leur nouvelle entreprise serait le premier constructeur automobile à succès de Détroit. Quoi de plus approprié que le nom de l’aventurier Français, Le Sieur Antoine de la Mothe Cadillac, ayant fondé la ville de Détroit deux cents ans auparavant ? La marque connut un succès fulgurant dans les années à venir.

La Cadillac Coupe Deville 1957 2 portes de Normandie Moteur Club possède un moteur de 6,0L et 300 ch à 4800 t/min, elle est montée sur un chassis tubulaire en X , ce qui le rendait plus résistant aux torsions mais plus vulnérable aux chocs latéraux. Le mouture de cette année à pour particularité d’être le dernier modèle à « simples » phares, ses successeurs seront tous équipés de quadruple phares jusqu’en 1993. Elle fut produite à 23 813 exemplaires.